Ne vous y trompez pas, je ne parle pas là d'une mousse sucrée au chocolat ou autres douceurs du palais ! Il y a la mousse qui se mange... oui, mais il y a aussi la mousse qui se tartine sur le corps !

Aujourd'hui je vous parle d'une mousse qui s'étale sur votre peau assoiffée d'hydratation, d'une mousse qui s'applique sur vos cheveux surmenés et les rend doux... mais doux ! Je parle de la chantilly de karité qui se fait mousser (elle est facile celle-là) partout sur la blogosphère : un produit de beauté naturel et extraordinaire !

Car si simple à réaliser, déclinable à loisirs en fonction des vertues que vous souhaitez lui donner et fabuleusement onctueuse et nourissante. Et là je remercie toutes les personnes qui, à travers leurs recettes et leurs tutos partagés, m'ont permis de créer ma chantilly à moi. 

Je l'ai bien sûr immédiatement testée à peine confectionnée, et nous sommes conquis à la maison ! Le pot trône en place d'honneur au réfrigérateur. Eh oui, ça doit être psychologique, je me suis dit qu'étant essentiellement composée de beurres végétaux, il vallait mieux conserver ma chantilly au frais. Mais j'en ai aussi un petit pot dans la salle de bain, ça a l'air d'aller, la texture se maintient.

Voici la recette que j'ai choisie en fonction de mes besoins :

- 125 g karité nilotica bio (AZ), on ne vante plus les vertues du karité...

- 12 g de beurre de mangue (AZ) : excellent en soins capillaires (entre autres), il apporte, selon AZ, brillance aux cheveux, nourrissant

- 20 g d'huile vierge de coco : outre son odeur fantastique, cette huile est adoucissante et émolliente pour la peau, donne vigueur et brillance aux cheveux

- 1 cuil. à soupe d'huile de kukui : soigne les cheveux secs et abîmés, mais aussi les peaux matures et sèches, les peaux abîmées par le soleil (propriétés anti-inflammatoires), soulage le psoriasis ou l'eczéma.

- 1 cuil. à soupe d'huile de macadamia : une de mes huiles préférées pour sa capacité à pénétrer la peau à une vitesse fulgurante, sans laisse de traces de gras, elle est excellente pour traiter gerçures et crevasses

- 1/2 cuil. à soupe de glycérine végétale : agent hydratant pour la peau et les cheveux

- 20 g de gel d'aloe vera : apaisant, cicatrisant, hydratante, régénérante, purifiante, astringente (source : AZ)

- 5 gouttes de vitamine E

- Conservateur : naticide

- fragrance AZ "Douceur lactée"

La confection est très simple et rapide. Il faut simplement veiller à ce que les beurres aient la consistance du beurre-pommade, c'est à dire extra mou, mais pas fondu. Personnellement, je les laisse plusieurs heures à température ambiante, puis je les travaille à la fourchette pour les ramollir. S'il s'agit de beurre de cacao brut (très dur), je le fait fondre complètement à très douce température (au bain-marie) et j'attends qu'il fige un peu, il prend alors la consistance d'un caramel mou.

Donc, je disais, la confection est simplissime, celui qui travaille le plus, c'est le batteur électrique. Car en effet, lorsque vos beurres sont bien mous, réunissez les dans un saladier suffisamment grand, eh oui, comme toute préparation fouettée, elle va prendre en volume, alors attention !

Battez bien vos beurres, ils vont rapidement prendre une texture aérée et mousseuse. Lorsque vous en êtes à ce stade, ajoutez les autres ingrédients les uns après les autres, en mélangeant bien entre chaque ajout.

Petite précision : la température extérieure peut jouer sur la montée en mousse (chaleur = mauvais). Vous pouvez déposer par précaution votre saladier dans un récipient bien froid et rempli de glaçons.

La fragrance est facultative, mais je me suis dit que pour une si jolie mousse cosmétique, il serait dommage de ne pas y rajouter une odeur que j'ai choisie douce et lactée justement, comme son nom l'indique (odeur de lait chaud vanillé)

IMGP3076IMGP3078

Voyez ci-dessus comment la matière grasse se transforme et blanchit, du coup, ajoutez-y des colorants si vous le souhaitez, OK, c'est moins naturel, mais tellement plus joli. J'imagine une chantilly rosée et parfumée à la cerise... Un ajout de micas est également possible, pour le côté brillant, bon, ce sont des idées qui me viennent là, comme ça, spontanément. Il est vrai que les combinaisons sont infinies !

Voici le produit fini, une fois mis en pot à la poche à douille :

IMGP3081IMGP3085

N'oubliez pas d'étiquetter le produit en précisant bien la date de fabrication.

N.B. : Si le produit change d'aspect ou d'odeur au fil du temps (on ne sait jamais !), jetez-le

IMGP3092